Conversations avec l'Amour Divin

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ


   

"Je suis ton Jésus, né Incarné. Je suis venu Te trouver afin de commencer un livret qui s'intitulera : « Conversations avec l'Amour Divin ». Dans ce livret, Je te parlerai de plusieurs sujets. J'établirai une relation intime plus profonde avec toi — une relation que le monde connaîtra. Tu commenceras à comprendre Mes besoins et Mes désirs, tout comme Je connais les tiens maintenant. Je souhaite t'apporter Ma paix, afin qu'à ton tour, tu puisses apporter la paix aux autres et être en paix avec eux. Cela n'est possible que par l'amour."
"Il n'y a pas de mystère dans ce que Je vais te dire. Tu découvriras, Ma messagère, que Mon Cœur est un Cœur simple. Commençons aujourd'hui en faisant connaître ce message comme étant la première conversation avec le Divin Amour."

Jésus, 19.08.2000 (Saint Jean Eudes)


"Viens dans la Flamme de Mon Cœur. Immerge-toi dans cette atmosphère purificatrice. Je suis ton Jésus, né Incarné. Je suis venu poursuivre Ma conversation avec toi. Que le cœur humble M'est agréable. Un tel cœur est un instrument bien disposé dans Ma Main. Le cœur humble est celui qui M'aime le plus sans tenir compte de ce que cela va lui coûter. Avec un cœur humble, l'âme s'oublie elle-même et, comme elle est vide, Je peux la remplir."
"Maintenant, Ma messagère, Je veux que tu comprennes à quel point le cœur arrogant Me repousse. Un tel cœur est ouvert à chaque caprice de Satan parce qu'il est rempli de vanité. L'arrogant cherche toujours ce qui lui plaît — son intérêt propre. Certains semblent même, à première vue, Me servir, alors qu'ils cherchent en réalité à briller eux-mêmes sous les feux de la rampe."
"Oui, l'arrogance est le fondement de toute forme de péché. (Mais Je ne Me réfère pas ici à l'âme qui tombe de temps en temps dans l'orgueil et qui cherche continuellement à s'améliorer ; Je suis miséricordieux avec de telles personnes.) Je parle de l'âme arrogante, imbue d'elle-même, qui ne sonde même pas son cœur pour voir s'il renferme d'éventuelles erreurs. Ce sont celles qui, si elles se voient confier une responsabilité, ne dirigent pas, mais contrôlent. Ce sont celles qui ne voient jamais leurs propres erreurs, mais accusent toujours les autres."
"Que Mon Cœur est grièvement transpercé par l'arrogance aujourd'hui. Ce type de cœur contrôle les gouvernements. Il est présent dans Mon Église et prend souvent la forme de l'intellectualisme. L'intellect est une bonne chose, si le crédit est donné à Dieu qui en est la source. Si l'âme commence à croire qu'elle est le créateur de chaque pensée, ce n'est pas bon."
"Les arrogants ne se fient qu'à eux-mêmes, et de ce fait, Je les abandonne. Le monde d'aujourd'hui se moque de l'humilité et de la simplicité. Ainsi le monde se moque-t-il du Saint et Divin Amour. Grande est Mon angoisse quand Je regarde le cœur arrogant. Beaucoup seront condamnés pour ce crime. Nombreux sont ceux qui glissent vers leur perdition pour cette raison."
"Je te relate tout cela comme un berger qui appelle Ses brebis."

Jésus, 21.08.2000


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Ma messagère, Je préfère les petits actes d'humilité que tu accomplis avec un cœur rempli de Saint Amour. Ces humbles actes d'abandon Me font plus plaisir que n'importe quel sacrifice offert de façon ostentatoire par arrogance ou par vanité."

Jésus, 21.08.2000


"Je suis venu te souhaiter la bienvenue. Je suis l'Amour Divin — Jésus, né Incarné. Telle une blessure d'amour béante, J'ai offert Mon Cœur afin de guérir l'humanité de ses blessures. De la même façon, tous ceux qui viennent à Moi en passant par les Chambres de Mon Cœur se doivent d'offrir à leur tour leur cœur pour la conversion du monde par l'amour. Ce Message — ce cheminement spirituel — exige l'abandon de la volonté propre. Il ne suffit pas de croire. Croire au Saint et Divin Amour exige l'abandon."
"J'apprécie le cœur qui aspire à cela. Un tel cœur reçoit la plénitude de Ma grâce. Cela signifie, Ma messagère, que le cœur qui essaie sincèrement d'abandonner son libre arbitre reçoit de Moi toute la grâce nécessaire pour y parvenir. Ainsi puis-Je restaurer son âme et la remplir de nouveau à chaque instant. Le Purgatoire regorge d'âmes qui ont cru en ces Messages, mais sans en tenir compte. Parmi le nombre de ceux qui sont au Purgatoire, il y a aussi ceux qui ont jugé de manière irréfléchie les apparitions de Ma Mère dans le monde sans enquêter avec équité. Nous devons prier pour de telles âmes."
"Les Chambres de Mon Cœur ne peuvent que mener à la sainteté. Je suis impatient de voir les âmes y entrer et rechercher la perfection — l'union avec la Volonté Divine. Avant Mon Retour, vous serez témoins de l'influence de ce Message sur l'Église et la société."

Jésus, 22.08.2000


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Mon enfant, chaque fois que tu reviens à Moi, Je peux t'immerger plus profondément dans les Chambres de Mon Cœur. Que tes manquements ne te découragent pas. Ton abandon est de plus en plus total. Je n'abandonne pas celui qui a confiance en Moi. Au contraire, Je le soutiens et le protège."
Maureen : "Jésus, on entend toutes sortes de dates concernant certaines choses qui vont se produire cette année. Y a-t-il du vrai dans tout cela ?"
Jésus : "Tu dois te rendre compte que ce ne sont pas les dates qui causent la perte de l'homme. Non. C'est le manque de Saint Amour dans l'instant présent qui entraîne sa mort. Alors, tandis que beaucoup font circuler les dates et heures de certains événements, ils perdent le moment le plus pressant — l'instant présent. Comprends que le Message le plus urgent est ici et maintenant — le Saint et Divin Amour. À quoi cela te sert-il d'être prête extérieurement, si tu restes à l'extérieur des Chambres de Mon Cœur ? Prie afin que Mes agneaux apprennent à tenir compte de ce Message."

Jésus, 23.08.2000


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Je suis venu M'entretenir avec toi. Reçois dans ton cœur la grâce de comprendre. Avant les siècles, J'étais dans la Divine Volonté de Dieu, car Sa Volonté est compatissante et bienveillante."
"Aussi suis-Je ici avec toi aujourd'hui, te demandant de comprendre que chaque âme a été créée afin d'être attirée dans l'union avec la Volonté de Mon Père. Jusqu'à présent, le chemin menant à cette union était caché. Mais maintenant, les Chambres de Mon Cœur Très Sacré ont été révélées à l'humanité entière. La direction est sûre et directe. Dès qu'une âme entend l'appel à la conversion du cœur, elle se retrouve au seuil de la Première Chambre — le Cœur de Ma Mère — le Saint Amour. Aux yeux du monde, ce voyage peut paraître téméraire. Mais pour le cœur simple, c'est un chemin pavé d'or."
"Ma Mère rejoint les âmes qui se tiennent, chancelantes, sur ce seuil de la conversion et du salut. Elle leur donne toutes les grâces dont elles ont besoin pour accepter Son invitation à franchir le premier portail de Nos Cœurs Unis. Elle pleure ceux qui s'écartent. Avec un Cœur Maternel, Elle ne cesse de les rappeler."
"Il y a ensuite celles qui entendent Son appel et croient, mais rejettent l'invitation avec les incroyants. Les invités qui déclinent cette invitation sont bien plus nombreux que ceux qui l'acceptent. En effet, le seuil conduisant à la Première Chambre est l'étape la plus décisive de tout le voyage spirituel."
"Le Ciel et les saintes âmes du Purgatoire déploient tous les efforts possibles afin d'aider les âmes à franchir cette première porte, car c'est ce passage qui détermine leur destinée éternelle."
"Tu le feras savoir."

Jésus, 04.09.2000


"Je suis votre Jésus, né Incarné. Enfant, cela fait longtemps que Je T'attends. Non seulement à cette chapelle, mais là où tu en es maintenant spirituellement. Viens dans la lumière qui entoure Mes blessures et embrasse Mon Sacré-Cœur. C'est l'appel que Je te lance. Je t'ai révélé, comme à nul autre, les Chambres les plus intimes de Mon Cœur. Alors que le monde connaissait les étapes de la spiritualité, maintenant J'ai révélé la façon de poursuivre chacune d'elle. Désormais, l'ensemble de l'humanité peut connaître Mon Cœur. N'hésite pas à diffuser ces paroles de Nos Cœurs Unis et des Chambres partout dans le monde. S'ils rejettent le Message, ils Me rejettent."
Maureen : "Jésus, y a t-il quoique ce soit que nous puissions faire, une prière à dire, ou des personnes à contacter pour une plus grande diffusion ?"
"Mon enfant, n'ayez pas peur de la porte qui vous claquera au nez. C'est la fierté. Si vous craignez le rejet et par conséquent, ne diffusez pas ce message, cela signifie que vous aimez votre réputation plus que vous ne M'aimez. Et on ne sait jamais, certaines portes peuvent s'ouvrir en grand alors que vous pensiez qu'elles vous claqueraient au nez."
"Nous avançons une âme à la fois. Je sais que tu n'aimes pas les mathématiques (Il sourit), mais un et un font deux. Les petits efforts s'accumulent et s'additionnent. Sois en certaine. Le monde ne peut pas fixer de prix pour une âme. Le monde ne peut pas comprendre l'éternité. Preuve en est le grand abîme qui a été fixé entre l'homme et le Créateur par le libre arbitre. Mais les Chambres de Mon Cœur s'ouvrent maintenant et sont prêtes à combler le fossé entre le Ciel et la terre."
"Il n'en demeure pas moins que l'humanité doit faire ce choix. Priez donc pour que les cœurs se décident pour ces Chambres Sacrées. Je les attends."
"La lumière incroyable que tu vois maintenant couler à flots de Mes Plaies illuminera un jour tous les cœurs et convaincra toutes les consciences. Alors, les cœurs auront faim de sainteté au lieu de la mépriser. Les appétits spirituels seront avides de l'union avec la Divine Volonté de Mon Père. Les valeurs changeront et cette spiritualité sera recherchée."
"C'est alors que la fin sera le début."

Jésus, 12.09.2000


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Ma sœur, Je connais les replis de ton cœur, tout comme tu connais les Miens. Je ne cherche pas à te faire du mal, mais Je veux ton bien être. Ma Providence satisfait tous tes besoins, du plus petit au plus grand. Je ne t'abandonnerai ni ne te trahirai comme d'autres l'ont fait, car Mon Amour est inconditionnel. Alors que tu cherches à te perfectionner, ton amour à Mon égard deviendra lui-aussi inconditionnel. Tu verras alors la Volonté de Mon Père en tout. C'est ainsi que ton abandon confiant sera parfait."
"Mais à présent, chaque fois que tu trébuches, Je te relève et nous poursuivons. Ils sont si nombreux — oui si nombreux — ceux qui ne Me laissent pas M'approcher suffisamment d'eux pour que Je les relève. Ils ne peuvent pas voir Ma Main dans l'adversité. Mais elle est toujours là."

Jésus, 14.09.2000


"Mes merveilles ne cesseront jamais. Ma Miséricorde existe de génération en génération. Je suis ton Jésus, né Incarné. J'éprouve de la compassion pour ceux qui M'invoquent. Je manifeste de la tendresse pour les opprimés parce que Je suis le Seigneur de chaque instant présent."
"Enfant, tu réfléchis à la manière dont l'âme égarée peut encore Me faire souffrir et de quelle façon, aujourd'hui, tes sacrifices peuvent soulager Ma Passion. Au Ciel, le temps et l'espace n'existent pas. Par conséquent, Je souffre encore pour chaque péché commis. Et Je suis toujours victorieux quand un cœur se convertit. Ce sont les limites humaines qui t'empêchent de comprendre cela. Au Ciel, chaque instant présent est toute éternité. Tu ne comprends pas tout à fait l'éternité. Mais quand Je reviendrai, l'éternité te sera donnée. Elle fera disparaître le temps tel que tu le connais et enveloppera la terre."
"La connaissance humaine est imparfaite. Je te donne la [Connaissance] Divine."

Jésus, 21.09.2000


"Je suis votre Jésus, né Incarné. Chère confidente, afin de grandir en grâce, grandis en confiance. L'âme qui succombe aux tentations au détriment de la confiance voit la grâce diminuer dans son âme."
"La plus grande grâce que le ministère recevra est la Révélation complète et irréfutable des Cœurs Unis." Un message pour le ministère est donné.
"Je vais vous décrire le plus simplement possible le voyage dans les Cœurs Unis. Dans cette parabole, les Cœurs Unis sont représentés par une grande maison. L'âme qui désire entrer dans la maison (la première Chambre) doit se servir d'une clé. Cette clé représente le libre arbitre de l'âme. Quand elle utilise la clé (c'est à dire l'abandon à l'appel de l'amour), elle entre dans l'antichambre de Mon Cœur, qui est le Cœur Immaculé de Ma Mère, le Saint Amour. Une fois à l'intérieur de ce 'vestibule', l'âme manifeste de la curiosité pour le reste de la maison (c'est-à-dire, les Chambres de Mon Cœur, le Divin Amour). L'âme se trouve face à une autre porte. Elle doit à nouveau se servir de la clé et s'abandonner plus profondément à Moi, cette fois à la sainteté. Finalement, étant dans la maison, l'âme est impatiente de découvrir les autres pièces (les Chambres de Mon Cœur). Derrière chaque porte fermée à clef se trouve une chambre secrète. Chaque pièce (ou Chambre) dans laquelle l'âme veut entrer, exige une soumission plus approfondie de son propre libre arbitre. Si elle est sincère et persévère dans ses efforts, elle atteindra la pièce la plus reculée : la cinquième Chambre de Mon Cœur. Ici règnent la paix, l'amour et la joie purs. C'est dans cette pièce, la plus minuscule de toutes, que l'âme trouve l'union totale avec la Divine Volonté de Mon Père."
"Une telle âme s'installe dans cette petite Chambre, ne désirant pas qu'on la trouve ou qu'on la remarque. Son seul plaisir est d'être là. Elle vit toujours dans l'instant présent. Prenez le temps de méditer sur cette maison que Je vous ai montrée. C'est dans la plus petite Chambre de Mon Cœur que l'âme découvre le Royaume de Dieu en elle. Je M'assieds aux côtés des hôtes qui entrent dans la cinquième Chambre, et ils demeurent toujours en Moi."

Jésus, 03.10.2000


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Enfant, viens plus près de Moi. Ne crains pas. Je t'ai appelée dès le sein maternel pour accomplir cette mission. Il y a beaucoup de pauvreté aujourd'hui dans le monde. Je ne parle pas uniquement des besoins d'ordre physique, mais de la pauvreté spirituelle. Le corps qui ne reçoit pas une bonne alimentation, dépérit et meurt. De même, l'âme, spirituellement faible, dépérira et mourra. Comprends donc que Je suis venu vers toi afin d'insuffler la vie à l'esprit étiolé du monde."
"Pour certains, Ma Providence est supérieure à leurs besoins, mais ceux-là Me déçoivent parce qu'ils ne partagent pas leur superflu avec les personnes dans le besoin. Ainsi, quand Je te donne des dons spirituels ou des confidences, partage-les avec les personnes que Je mets sur ton chemin."
"Je veux te guérir de toute préoccupation à l'égard du jugement d'autrui. C'est pour cela que je t'ai invitée à rester seule avec Moi aujourd'hui. C'est pour cela que Je t'ai demandé de ne pas t'excuser pour ton absence au centre de prière. Il existe une différence entre faire plaisir aux autres et se soucier des réactions des autres. Si la principale préoccupation de ton cœur consiste à M'être agréable, tu ne seras jamais loin de Moi. Sois heureuse de partager ce que Je te donne avec les autres. Tout ceci est un grand pas dans le renoncement à ton libre arbitre."
"Ah, comme Je vais t'élever dans cet abandon !"

Jésus, 08.10.2000


"Je suis Ton Jésus, né Incarné. Aujourd'hui, Je suis venu te parler de la confiance. La profondeur de ta confiance en Moi est le terrain d'expérimentation de la profondeur de la foi, de l'espérance, de l'amour et de l'humilité dans ton cœur. Je regarde le degré de confiance dans le cœur au moment où J'examine chaque prière de demande. La prière imprégnée de la confiance la plus profonde est celle qui M'est totalement remise. C'est là la demande la plus méritoire et sur laquelle J'agis avec la plénitude de Ma grâce et de Ma Miséricorde."
"Le cœur orgueilleux est incapable de M'offrir une telle prière car ce cœur n'a confiance qu'en ses propres efforts. Il cherche à avoir le contrôle dans chaque situation et il attend de Moi que Je l'aide à tout contrôler. Il n'est pas vraiment disposé à s'abandonner à la Divine Volonté et à la Divine Providence."
"Le cœur orgueilleux n'espère que dans les limites de son libre arbitre — de ses désirs et de ses besoins. Il ne peut accepter la solution du Ciel. Il Me montre ainsi qu'il aime davantage son libre arbitre que Moi-même. Il a foi dans ses propres plans et solutions — non dans les Miens. Le cœur orgueilleux a confiance en lui-même et se retrouve divisé face à Moi. Un tel cœur est facilement conquis par Satan."
"C'est pour cela que J'accorde beaucoup d'importance à la confiance en Moi. La confiance de l'âme est la preuve de son amour pour Moi. C'est la mesure de son humilité. C'est le baromètre de sa foi et de son espérance. Celui qui Me fait confiance attire sur lui la plus grande abondance de Ma Miséricorde et de Mon Amour. Ainsi M'est-il possible de pourvoir à ses besoins avec le plus grand soin."
"Fais-le savoir."

Jésus, 11.10.2000


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Chère enfant, quand tu médites sur Ma Passion, l'équité de la Miséricorde de Mon Père se déverse en abondance sur l'humanité. Je peux alors attirer près de Moi les âmes qui ne Me connaissent pas ou ne Me reconnaissent pas."
"Le plan de Mon Père — Sa Volonté — est éternel et est toujours à l'œuvre dans le monde. Si pour la majorité, ce plan passe inaperçu et n'est pas reconnu, il ne dévie cependant jamais de sa trajectoire."
"Par conséquent, lorsque tu médites sur Ma Sainte Passion, tu lui donnes vie. Tu es Véronique qui essuie Mon Visage. Tu es Simon qui M'aide à porter la Croix. Tu te tiens au pied de la Croix avec Ma Mère et tu La consoles. Tu proclames la Volonté Divine au monde."

Jésus, 03.11.2000


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Ma messagère, le cœur de la Révélation des Cœurs Unis réside dans la conversion personnelle dans l'instant présent. Oui, une conversion de chaque instant. La personne qui affirme « Je suis convertie. Je suis sainte » n'a pas examiné avec soin ce qu'elle a dans le cœur. Celle qui est véritablement attachée à ce message voit clairement ses défauts et son peu de vertu. Car ce n'est qu'à la lumière de cette connaissance qu'elle peut grandir en sainteté, abandonner ses faiblesses en redoublant d'efforts et progresser dans les Chambres de Mon Cœur."
"Les prétentieux m'offrent peu de consolation. Ce sont ceux qui détectent les erreurs dans le cœur des autres, mais qui sont aveuglés par l'orgueil qui les empêche de voir leurs propres erreurs."
"L'humble de cœur est Ma consolation. Une telle personne prie afin de Me consoler, et non parce qu'elle veut être consolée. Elle n'essaie pas d'impressionner les autres par sa sainteté. Toute grâce qui circule entre Mon Cœur et le sien demeure entre nous."
"J'attends que ces âmes viennent à Moi. De longues heures durant, Je veille dans le tabernacle des églises vides. La plupart de ceux qui viennent Me voir amènent avec eux de longues listes de prières dont ils Me font part, mais qu'ils ne Me donnent jamais. Et ainsi, J'écoute et J'observe, sans recevoir de consolation. Aujourd'hui, tu as fait montre de compassion à Mon égard et tu as apaisé Mon Cœur. Alors, Je te confie Ma demande : que l'humanité tout entière s'abandonne à la spiritualité de la Révélation des Cœurs Unis. Je te prie de le faire savoir."

Jésus, 14.11.2000


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Tu as eu bien des distractions dans ta vie que tu as privilégiées à Mon détriment. Mais Je suis venu afin que tu saches que rien ne t'arrive sans que Je ne sois au courant. Le Flamme de Mon Cœur est prête à consumer tout fardeau et toute prière afin de les réduire en cendres. C'est ainsi que Je les présente à Mon Père. Dans un tel état d'humilité, Sa Volonté s'exerce sur eux. Par conséquent, ne t'arrête pas sur ce que Mon Cœur a déjà consumé."
"Laisse-Moi prendre possession de ton cœur et envelopper ton âme d'un amour ardent. Je ne peux pas atteindre la plupart des cœurs de cette manière, ni même leur exprimer Mon désir de le faire. Toi, Mon enfant, tu dois faire connaître cette passion de Mon Cœur, passion que Je suis impatient de manifester à l'humanité tout entière."
"La bataille dans laquelle ton pays est engagé pour les élections est représentative de la bataille qui est menée quotidiennement et à chaque instant dans tout cœur. Je veux parler de la guerre entre le bien et le mal. Comme pour cette élection, la plupart des gens ne voient pas que ce sont le bien et le mal qui s'affrontent, mais elles considèrent les différends comme une fin en soi. Chaque décision est basée sur la notion du bien et du mal. Le Saint Amour est le moyen par lequel tu découvres le bien et perçois le mal. Pour celui qui manque de discernement, cela n'est pas chose aisée. Souvent, les valeurs deviennent ambiguës en raison du libre arbitre et des troubles de l'amour propre. Mais la Flamme du Cœur de Ma Mère, qui est le Saint Amour, met tout à nu."
"Je te donne maintenant Ma Bénédiction du Divin Amour."

Jésus, 25.11.2000


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Enfant, sache que le Saint Amour ressemble beaucoup à une symphonie. Une symphonie requiert l'exécution de nombreux instruments qui composent l'ensemble. Dans le Saint Amour, l'âme doit essayer de se perfectionner elle-même dans bien des vertus afin de parvenir au sein de la vertu du Saint Amour."
"Je t'ai demandé le martyre — que tu sois un martyre d'amour — et voici ce qu'est le martyre : mourir entièrement à soi-même par amour pour Dieu. Tu ne peux pas y parvenir par tes propres mérites, mais avec Mon aide uniquement. C'est l'amour égoïste qui détourne de chaque vertu. Ne t'angoisse pas lorsque Je te montre les zones d'amour propre dans ton cœur, car Je désire ton effort le plus pur. Je peux alors triompher par ton intermédiaire. Souviens-toi, ce n'est pas toi qui as choisi cette mission. C'est plutôt Moi qui t'ai appelée et tu as répondu. Tu te demandes comment Je désire que tu répondes plus pleinement. Je suis en train de te le montrer. Que le découragement ne te fasse pas faire marche arrière lorsque Je te révèle les zones de faiblesse dans ton cœur, mais avance avec Moi. Je t'aiderai à surmonter chaque défaut, car ta perfection est en Moi et par Moi — tout comme cette mission est en Moi et par Moi."
"Grand est Mon Amour pour ceux qui Me permettent de leur venir en aide ! Grande est Ma joie !"

Jésus, 26.11.2000


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Je suis venu t'aider à comprendre ce que signifie être en union avec la Volonté de Mon Père — c'est-à-dire demeurer dans la Cinquième Chambre de Mon Cœur."
"Ma Mère a aisément donné Son fiat parce qu'Elle vivait en union avec la Volonté de Mon Père. Au Jardin de Gethsémani, J'ai pu Me soumettre à la Volonté Divine même si Je savais ce qui M'attendait dans les moindres détails. C'est pour cela que Je n'ai pas appelé les anges pour Me défendre. C'est pour cela que Je ne suis pas descendu de la Croix."
"Vivre de cette façon, c'est accepter toutes choses comme venant des Mains de Dieu. Comprends, alors, la profondeur d'amour et d'humilité que cela requiert. Ainsi, dans les plus grandes épreuves, l'âme ne peut se focaliser que sur la Volonté de Dieu, et jamais sur elle-même. Comme elles sont peu nombreuses celles qui en sont capables et qui permettent à la Flamme de l'Amour Divin de consumer toute manifestation d'égoïsme."

Jésus, 02.12.2000


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Ma sœur, lorsque tu contemples Ma naissance dans la mangeoire, pense à la simplicité de cette naissance. Je ne suis pas venu dans la splendeur, ni couronné et revêtu de gloire, mais Je suis venu dans le plus humble des décors. En fait, un cadre si obscur que seules des personnes éclairées ont pu reconnaître Ma Présence."
"Il en va de même pour Ma Présence dans la Sainte Eucharistie. Pour les ignorants — [c'est] un morceau de pain. Mais pour les personnes éclairées — [c'est] Mon Corps, Mon Sang, Mon Âme et Ma Divinité. Tu vois Ma Présence Réelle comme la Flamme de l'Amour Divin, le Flamme qui est impatiente de consumer le cœur du monde. C'est la Majesté de l'Amour Divin qui se trouve emprisonnée dans cet humble et modeste vêtement de pain."
"Ta mission — la mission du Saint et Divin Amour — consiste à influencer le libre arbitre de l'humanité afin qu'elle entre dans les Chambres de Mon Cœur. Oui, c'est ta mission de le faire connaître."
"Les Chambres de Mon Cœur s'ouvrent devant vous — tant pour les croyants que les non-croyants. C'est le libre arbitre de l'homme qui constitue l'abîme entre croyants et non-croyants."

Jésus, 04.12.2000


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Enfant, lorsque tu viens M'adorer, tu donnes au monde de l'énergie spirituelle qui, autrement, n'existerait pas dans le temps. En effet, Mon Cœur palpite d'amour pour toi."
"Je désire que la dévotion aux Cœurs Unis soit propagée afin que les gens puissent reconnaître que Nos Cœurs Unis battent à l'unisson. C'est par cette Révélation de Nos Cœurs Unis que le chemin de la vie éternelle se fait connaître. Les plus grands obstacles à la sainteté sont révélés par les efforts que l'âme fournit pour progresser dans les Chambres de Mon Cœur. Au fur et à mesure que ces obstacles se manifestent, l'âme doit coopérer avec la grâce afin de les surmonter."
"Que la révélation solennelle de Nos Cœurs Unis constitue un tournant pour les âmes qu'elle touche. Car Mon aspiration est de Me rapprocher davantage de l'humanité par cette révélation afin de changer de nombreux cœurs."
"Je te le dis solennellement, toute personne qui entendra cette révélation pour la première fois trouvera la porte du Cœur de Ma Mère grande ouverte. Tout ce qu'elle aura à faire est d'en franchir le seuil."
"Je viens vers toi pour le bien être de cette génération ainsi que pour ce siècle chargé de décisions. Lorsque le bien triomphera du mal, Nos Cœurs règneront, unis. C'est alors que la Bénédiction de Nos Cœurs Unis remplacera le mal dans tous les cœurs et dans le monde."

Jésus, 18.01.2001


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Enfant, abandonne-toi à Moi avec joie. Car c'est le chemin vers un amour plus pur et vers la paix de l'esprit. Je ne te cache aucune partie de Mon Cœur. C'est ainsi que tu dois aimer. Par toi, J'ouvre au monde les Chambres les plus intimes de Mon Cœur. Je te révèle les secrets de l'Amour Divin. Plus tu t'abandonneras à Moi, plus Mon appel à l'humanité se manifestera au monde. La Miséricorde de Mon Cœur ne cesse de couler vers la terre, mais par ce message du Saint et Divin Amour, Je suis prêt à laisser tomber sur l'humanité un torrent de Ma Miséricorde la plus tendre. Car Mon amour ne peut être séparé de Ma Miséricorde ; et Ma Miséricorde est Mon Amour."

Jésus, 26.01.2001


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Laisse Mon Amour transformateur consumer ton cœur ; ainsi, tout semblant de ta volonté est réduit en cendres et la Volonté Divine brûle dans ton âme. Enfant, Je ne suis pas venu porter ce message d'inspiration Sainte et Divine à toi seule, mais à l'humanité tout entière."
"Ce cheminement dans Mon Cœur porte avec lui l'espérance et la consolation d'un âge à venir. C'est alors que les faux dieux seront vaincus dans les cœurs et dans le monde. Ce sont là des objets de distraction et d'affection qui supplantent dans les cœurs l'amour pour Moi et l'amour du prochain. Je Me réfère aux dieux stériles de l'argent, du pouvoir, de la position, du prestige et autres. Tout cela passera, et les âmes qui les vénèrent choisissent leur propre perdition."
"Voilà pourquoi Je te dis que Je suis venu chercher l'abandon de ta volonté. Ceci est la clé qui déverrouille ton salut — la clé de la sainteté, de la sacralité et de l'union. Plus tu t'abandonnes, plus Je suis en mesure de te donner. Quand tu t'abandonneras totalement, tu Me reconnaîtras — demeurant dans ton propre cœur."
"Fais-le savoir."

Jésus, 24.02.2001


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Laisse la Flamme de l'Amour Divin mettre le feu aux sentiments d'amour de ton âme. Je désire consumer ton être dans cette Flamme de Mon Cœur. C'est l'amour propre qui éteint cette Flamme. Ainsi, en ce temps de pénitence, essaie d'éloigner de ton cœur toute parcelle irréductible d'amour propre. Toi, tu aimes comme tu le souhaites. Comprends alors que ton amour propre et ton libre arbitre ne font qu'un."
"Que ton amour pour Moi dirige toutes tes actions — en pensée, en parole et en acte. Je le désire tellement — oui tellement ! Ne te lasse jamais d'embrasser spirituellement Mon Sacré Cœur. Ainsi, Je serai au centre de ton cœur. Quand Je serai vivant dans ton cœur, tu embrasseras la Volonté Divine."

Jésus, 03.03.2001


"Je suis ton Jésus, né Incarné — l'Amour Divin, la Miséricorde Divine."
"Cherche refuge dans Mon Cœur où J'ai préparé une place pour toi. Sache que chaque personne a dans sa personnalité une face cachée. C'est cette partie d'elle-même qu'elle recherche, ou devrait rechercher, afin de s'harmoniser avec la Volonté Divine. Ne gaspille pas le moment présent en pensant à ce que les autres doivent faire. Demande plutôt qu'on te montre ce qu'il te faut perfectionner par la vertu de l'amour."

Jésus, 15.03.2001


"Je suis ton Jésus, né Incarné. L'essence de ce Message est l'abandon à l'amour. Car non seulement un tel abandon ouvre chaque Chambre de Mon Cœur et porte l'âme sur le chemin de la perfection, mais le fruit de l'abandon est un abandon plus profond et plein d'amour ; cela signifie que plus l'âme s'abandonne à l'amour, plus il lui sera facile de s'abandonner à l'amour. Son abandon porte le fruit d'un abandon plus profond encore. Seul le libre arbitre peut rompre cette chaîne de grâce."
"Je te dis ces choses, Ma messagère, avec un désir ardent de [voir] l'humanité entière s'immerger dans ce Message — ce chemin du salut, de la sainteté, de la perfection et de la sanctification."

Jésus, 03.04.2001


"Connais les sentiments de Mon Cœur et comprends que l'Amour est Ma Victoire. Deviens un canal de Mon Amour Divin parce que Je l'ai voulu ainsi depuis le commencement des temps. Je suis ton Jésus, né Incarné — Amour Divin, Miséricorde Divine."
"N'anéantis pas Mes efforts par manque de foi. La confiance est la clé de Mon Cœur. La confiance dure plus que l'adversaire. Renonce au monde et accroche-toi à Moi. Avec Ma grâce, Je redoublerai chacun de tes efforts. Ne médite pas sur les manières dont Satan a attaqué dans le passé. Je règne dans le moment présent. Chacun de tes soucis, chaque prière, chaque sacrifice, sont en Mon pouvoir. Il en est ainsi."

Jésus, 20.04.2001


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Lorsque tu Me reçois sous forme Eucharistique, ton cœur devient un tabernacle de l'Amour Divin — de la Miséricorde Divine, car Je suis réellement présent dans ton cœur dans ces moments-là, tout comme Je suis réellement présent dans les tabernacles du monde."
"Dans ces moments précieux, Je berce ton âme dans Mon Cœur des cœurs. Je caresse tes demandes de prières et les introduis dans l'Amour Divin. Chéris ces moments comme Je le fais."

Jésus, 23.04.2001


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Mon enfant, Je veux que tu proclames que Mes Miséricordes les plus tendres sont réservées à ceux qui ont le plus besoin de Ma Miséricorde. Je ne peux pas dire non à celui qui me cherche avec un cœur contrit."
"Je place devant toi la Flamme de l'Amour Divin — la Flamme qui Me permettra d'embraser le monde et d'obtenir Ma Victoire finale. Je te confie le passeport vers cette Flamme de l'Amour Divin — le cheminement à travers les Chambres de Mon Sacré-Cœur."

Jésus, 29.06.2001


"Enfant, Je suis ton Jésus, né Incarné. Je suis venu te décrire plus en détail l'amour parfait — l'Amour Divin. Cette forme d'amour ne comporte pas la moindre trace d'intérêt personnel — d'avantages égoïstes. L'âme ne cherche qu'à aimer et servir Dieu et le prochain. Alors, afin d'amener des âmes à Dieu, elle est prête à subir toute humiliation, toute difficulté, à combler tout vide dû aux erreurs de communication, à tout endurer. L'amour parfait ne permet pas que le précieux moment présent lui échappe. Il cherche et trouve la grâce à chaque instant présent et dans chaque situation. Celui qui aime parfaitement est toujours prêt à pardonner, à comprendre, à s'adapter."
"Je te dis ces choses par Amour Divin parfait — un amour que chaque âme est invitée à imiter. À chacun, Moi Je vous dis : abandonnez-vous à Moi."

Jésus, 14.01.2002


Jésus vient vers moi en marchant sur ce qui semble être de l'eau. Il dit : "Que cette image invoque toujours des sentiments de confiance en Moi. Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Je suis venu aujourd'hui te décrire comment vivre dans le Saint Amour. Fais-toi toute petite dans Mon Cœur. Oublie-toi toi-même. Ne te soucie pas de ce que les autres pensent à ton sujet, mais préoccupe-toi seulement de M'être agréable à chaque instant présent. Les péchés sont si souvent commis en pensée, en parole et en acte parce qu'on se préoccupe de l'opinion d'autrui. Mets-Moi toujours au centre de ton cœur afin que Je sois dans chacune de tes pensées, de tes paroles et de tes actions."
"Respecte le pauvre. Aie de la compassion pour ceux qui sont découragés. Guide ceux qui sont spirituellement pauvres. Tes efforts pour venir en aide aux autres sont d'autant plus grands que ton amour et ta confiance en Moi sont grands. Ce n'est que par la grâce que tu accomplis tout bien. C'est uniquement dans la petitesse que ton amour pour Moi atteint la perfection."

Jésus, 27.02.2002


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Je te le dis : l'accomplissement de Mes paroles en toi repose sur ta confiance. Lorsque ta confiance est la plus profonde, ton amour pour Moi l'est aussi. Ton abandon réside dans la profondeur de ta confiance en Moi. Chaque partie de Ma Mission ne se réalise en toi que par l'abandon."
"Je suis en train de faire naître une ère nouvelle dans cette Mission. Elle est actuellement en train de germer — éveillant la vie autour d'elle et fleurissant d'un amour inhabituel pour la saison."
"Tu réfléchis à l'atmosphère de la Cinquième Chambre — l'union avec la Volonté de Dieu. Chaque instant y est comme le premier pas au Paradis. Chaque moment y est un peu comme si vous retrouviez de tendres souvenirs — des êtres chers qui attendent de l'autre côté du voile qui sépare la vie de la mort. Chaque moment dans la Cinquième Chambre rayonne d'amour, de joie et de paix pour les âmes qui y entrent. Ces âmes ne connaissent ni la peur, ni la colère, ni le manque de pardon. Elles n'ont aucun ennemi. Elles ne connaissent que les âmes qui s'opposent à la Volonté de Dieu et qui ont besoin de prière."
"Si tu peux imaginer la joie avec laquelle Je suis monté sur le Trône après Mon ascension au Ciel, alors tu peux goûter la saveur de la Cinquième Chambre."

Jésus, 25.04.2002


Maureen : "Lorsque je suis arrivée à la chapelle, j'ai tout abandonné à Jésus — nommant chaque demande de prière."
Jésus dit : "Et à toi, J'abandonne tout Mon Amour — Mon Cœur Sublime — Ma Miséricorde pour tes péchés passés et futurs. Je t'abandonne tout ce dont tu as besoin afin d'accomplir la Sainte et Divine Volonté de Dieu en toi. Je te donne tout ce que J'ai afin de remplir les blessures de ton cœur — fortifier ton être le plus profond. Je suis ta force et ta voie. Je suis le chemin que tu dois suivre. Je suis ton Jésus, né Incarné."

Jésus, 12.06.2002


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Enfant, Je t'ai créée dans le sein maternel tout comme Je crée chacun afin qu'il soit un reflet de Ma Flamme de l'Amour Divin. Il n'y a que Moi qui sache comment faire jaillir la beauté intérieure du joyau de ton âme. De Mes propres Mains, Je taille la nature revêche qui influe sur la beauté que J'ai créée. Souvent, tu ne reconnais pas Mes outils, quoique tu ressentes leur tranchant. Mes outils sont les tentations et les épreuves. Chaque test que tu réussis, dans l'exercice des vertus, devient une nouvelle facette du joyau de ton cœur."
"Enfin, lorsque J'ai terminé, Je suis impatient d'amener Mon joyau au Paradis — afin de révéler Mon œuvre aux anges et aux saints. Un chaton (apprêt) parfait attend les joyaux que J'affine. C'est le Cœur de Ma Mère. Dans Son Cœur Immaculé, chaque pierre précieuse reflète l'élégance de la Flamme du Feu de Mon Amour Divin. Voici Mon appel pour toutes les âmes."

Jésus, 17.06.2002


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Laisse-Moi embrasser ton cœur. Laisse-Moi être ton Partage. Tes ennemis tombent autour de toi. Ils sont désarmés par leur propre compromission. Prends Ma Main et Je te guiderai doucement et assurément, te faisant contourner tout obstacle."
"Mon Royaume est dans chaque cœur qui embrasse le Saint Amour."

Jésus, 21.06.2002


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Enfant, efforce-toi toujours d'être la plus petite aux yeux des hommes, et Je te rendrai grande dans Mon Cœur. Cherche à être la moins admirée, la moins estimée et la moins recherchée. Que tous tes dons et toutes tes bonnes œuvres soient attribués à la gloire de Dieu. Ceux qui s'efforcent d'être importants dans le monde, ne peuvent pas être attirés dans les Chambres les plus profondes des Cœurs Unis."
"Par conséquent, ne recherche pas la reconnaissance des hommes, mais efforce-toi uniquement de M'être agréable par Saint Amour ; ne sois pas non plus découragée à cause des critiques ou de l'opposition. Prends-les comme un signe que les consciences qui sont dans l'erreur ont besoin se défendre face à ce bon message."
"Amène toutes tes décisions à la Lumière de Mon Cœur et elles seront élucidées."
"Lorsque tu ne recherches pas la reconnaissance dans le monde, Je te reconnais encore davantage comme Mon apôtre et Ma servante. Alors, Je te comblerai d'autant plus de Ma grâce, car Je ne peux pas résister au cœur humble."

Jésus, 06.09.2002


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Je suis venu t'aider à comprendre que chaque victoire, qui est remportée, s'accomplit par ton abandon à la Volonté Divine, car sans Moi, tu ne peux rien faire — et avec Moi, tu peux tout."
"Ma grâce la plus grande est pour ceux qui font confiance. C'est l'abandon confiant qui Me permet d'attirer les âmes dans les Chambres les plus intimes de Nos Cœurs Unis."
"Fais-le savoir."

Jésus, 19.09.2002


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Chère enfant, dans le monde, le renoncement est synonyme de défaite. Cependant, dans le monde spirituel, Je t'invite à vivre au sein de la Flamme de l'Amour Divin."
"Dans ce monde, ton renoncement est ta victoire sur ton propre libre arbitre. Le renoncement de ton libre arbitre, qui est ton abandon à Moi-même, est Ma Victoire, ainsi que la tienne. Ma Victoire doit d'abord venir dans les cœurs, avant de pouvoir régner dans le monde. Voilà pourquoi l'adversaire s'oppose à chaque tentative d'abandon de soi. Voilà pourquoi Je continue de t'appeler dans la Providence de Mon Cœur par le renoncement confiant."
"La Flamme de Mon Cœur brûle d'une Fièvre d'Amour pour toute l'humanité."

Jésus, 17.07.2003


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Enfant, sache que Je suis avec toi lorsque tu es dans le désert. Lorsque tu entres dans le Jardin de Gethsémani, Je suis aussi avec toi. Comprends que ces épreuves touchent chaque âme qui recherche une relation plus intime avec Moi. Chaque Chambre est porteuse de ces épreuves. Plus l'épreuve spirituelle est profonde, plus ton Maître t'attire dans les profondeurs des Chambres Sacrées."
"Au cours de ces épreuves spirituelles, ne sois pas victime d'anciennes tentations. Je suis un Seigneur passionné de chaque instant présent et je désire jalousement ton affection. Ne laisse ni le monde ni aucune angoisse de l'avenir s'interposer entre nous. C'est Ma Providence qui te soutient ainsi que la Mission elle-même."

Jésus, 18.07.2003


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Je suis venu t'aider à comprendre à quel point J'ai attendu cette période pénitentielle. Mon Cœur pleure les âmes qui vacillent au bord du précipice de la perdition et qui ne se sentent pas suffisamment concernées pour prendre du recul et sonder leurs propres cœurs. Ce sont souvent celles qui pensent que l'estime, la position ou le pouvoir dans le monde, ou encore au sein de l'Église elle-même, leur ont assuré le salut. Ceci est un piège de Satan."
"Au cours des ces cinq premiers jours du Carême, offre tout à Mon Cœur Eucharistique pour ceux qui ont été ainsi trompés. Je souffre grandement dans les mains de ceux qui ne croient pas en Ma Présence Réelle et qui, cependant, Me reçoivent malgré tout afin de sauver les apparences."
"Oh, oui ! Je souffre lorsque les prêtres disent la messe avec des mains souillées. Je souffre quand la plupart des gens M'ignorent alors que Je suis exposé Corps, Sang, Âme et Divinité. Je souffre tant pour l'ami que le pécheur. Mais Je ne Me lasse jamais d'entendre « Jésus, je T'aime », aussi faible soit-il."

Jésus, 25.02.2004 (Mercredi des Cendres)


"Aujourd'hui, Je désire un emprisonnement Divin ; c'est-à-dire, Je suis prisonnier dans ton cœur et toi dans le Mien. La chaîne qui nous maintient attachés, c'est l'Amour Divin. Le gardien qui nous surveille, c'est la Volonté Divine de Mon Père Éternel."

Jésus, 04.05.2004 (après la Communion)


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Lorsque tu médites sur Ma Passion et Ma Mort, Je t'introduis dans les profondeurs de la Flamme de l'Amour Divin. Lorsque tu médites sur la Passion de Ma Mère, Je te suis reconnaissant."

Jésus, 05.05.2004


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Comprends, Je te prie, que l'essentiel de Ma Passion s'est passé dans Mon Cœur. J'ai pleuré les âmes qui seraient perdues malgré Mon sacrifice. Mon Cœur a eu pitié des prétentieux et des arrogants. Ce sont ceux-là mêmes qui ont le sentiment d'être sur le chemin du salut alors qu'en réalité ils s'enfoncent vers leur perdition."
"Tandis que Je souffrais, Ma Mère souffrait la Passion dans Son propre Cœur — ressentant non seulement la douleur physique, mais aussi l'agonie à cause de la perte des âmes. En plus de tout cela, elle a souffert la douleur de Notre séparation — et ce, bien que mystiquement Nos Cœurs étaient unis, même à l'heure la plus sombre."
"Voilà pourquoi la Flamme de Mon Cœur engloutit si volontiers l'âme qui médite Ma Passion et Ma Mort. Voilà pourquoi Je fais preuve de bienveillance envers ceux qui méditent les douleurs de Ma Mère."

Jésus, 14.05.2004


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Lorsque tu médites sur Ma Passion et Ma Mort, Je t'introduis dans les profondeurs de la Flamme de l'Amour Divin. Lorsque tu médites sur la Passion de Ma Mère, Je te suis reconnaissant."

Jésus, 05.05.2004


"Je suis ton Jésus, né Incarné"
"Tu as contemplé avec Moi à plusieurs reprises le simple et discret miracle d'un flocon de neige — chacun ayant une structure singulière. Aujourd'hui, Je t'invite à voir que chaque instant présent dans la vie de chaque personne a ceci de particulier qu'il est un don fait à l'âme — il ne se reproduira plus jamais, ni dans le temps ni dans l'éternité."
"Tu Me demandes avec amour ce que tu peux Me donner d'unique qu'aucune autre âme ne peut donner. Je te le dis, le plus grand geste, le plus grand cadeau qu'une âme puisse M'offrir, c'est le don du moment présent. Pourquoi ? Parce que l'abandon du moment présent est le cadeau de ton libre arbitre. C'est le don des dons suprême, la marque de ton amour pour Moi. Personne d'autre ne peut M'offrir le même cadeau au même instant présent."

Jésus, 29.11.2004


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Je suis venu approfondir ta compréhension du cheminement dans Nos Cœurs Unis en vue de l'union avec la Volonté Divine de Mon Père. La raison pour laquelle chaque âme est créée est celle-ci : vivre en union avec la Volonté de Dieu. La manière avec laquelle chaque âme atteint cet objectif est aussi individuelle et unique que l'est chaque instant présent dans la vie de chaque personne. Beaucoup ne parviennent jamais cette union. Et ceux qui n'essaient jamais sont encore plus nombreux. Mais l'occasion de grâce pour le faire est toujours disponible pour chaque âme. Il suffit à l'âme d'accepter d'abandonner son libre arbitre. Plus son abandon sera entier, plus son union sera complète."
"Les grâces données à chaque instant présent afin de guider l'âme vers cette union sont aussi individuelles que le moment et l'âme elle-même. La plupart des âmes trébuchent parce qu'elles oublient que la croix est une grâce bien distincte qui doit être utilisée comme tremplin vers le but de l'union parfaite. L'impatience face à la Croix, l'apitoiement sur soi ou les plaintes réduisent à néant la grâce."
"Une autre pierre d'achoppement est le refus de pardonner — la rancune ne fait jamais partie de la Volonté de Dieu. Plus l'âme perd de vue sa petite personne, plus Je la transporte dans les profondeurs de Mon Cœur."
"Tu comprendras mieux le voyage maintenant et tu le feras connaître."

Jésus, 06.12.2004


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Aujourd'hui, Je t'invite à introniser la Divine Volonté de Mon Père Éternel dans ton cœur. Fais-le en acceptant tout ce qui se présente à toi à chaque moment présent. Cela ne signifie pas que tu acceptes les tentations, mais que tu les considères comme une occasion de croître davantage en sainteté en rejetant les tentations."
"Je désire ta sanctification. Je te fortifierai dans tes moindres efforts pour grandir en sainteté."

Jésus, 08.02.2005


"Je suis ton Jésus. Né Incarné."
"Enfant, Je désire partager avec toi des faits concernant Ma Passion et Ma Mort qui sont, jusqu'à présent, restés cachés. Je te révèlerai ces choses dans les Conversations avec l'Amour Divin les vendredis de Carême. Ensuite, Je te demanderai d'imprimer le premier volume des Conversations. Acceptes-tu cette mission ?"
Maureen répond : "Oui"
Jésus dit : "Tu reçois cela de Ma propre bouche et dans sa forme la plus pure afin de le donner au monde."
"Je t'emmènerai tout d'abord au Jardin de Gethsémani. C'est le Cœur lourd que Je suis arrivé en ce lieu — lourd parce que Je savais que beaucoup d'âmes se perdraient malgré Mon sacrifice. La plus grande souffrance que J'ai portée pour la rédemption de l'humanité a été la Connaissance Divine du manque d'amour dans les cœurs. À maintes reprises pendant les persécutions, tu ne ressents qu'une infime partie de Ma souffrance, mais imagine si tu ressentais toute la haine et l'apathie qui résident dans le cœur de tout être humain qui ait jamais existé ou existera — tout en même temps !"
"C'est cela qui a fait jaillir le Sang de Mes Pores. C'est pour cela que J'ai supplié que ce Calice soit éloigné de Moi. Quand J'ai accepté la Volonté de Mon Père, Je n'ai reçu aucune consolation du fait que Je connaissais Son approbation. Un ange est venu Me consoler, nettoyant le Sang qui avait coulé."
"Je te donne ce premier d'une série de Messages un samedi. Les messages suivants te seront donnés le vendredi."

Jésus, 19.02.2005


Jésus est là, Son Cœur exposé. Il dit : "Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Veuille comprendre que pendant que Je souffrais Ma Passion, J'aurais pu faire appel à une brigade d'anges pour Me défendre, mais J'ai choisi de souffrir en silence. Alors que Je souffrais, J'ai prié pour que les péchés dans le cœur de Mes ennemis leur soient révélés. Tu dois agir de la même manière car c'est cela l'amour inconditionnel."
"Ce soir, Je te bénis de Ma Bénédiction du Divin Amour."

Jésus, 25.02.2005


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Je vais continuer Mon discours sur Ma Passion."
"Les Chambres de Nos Cœurs Unis sont restées ouvertes tout au long de Ma Passion. J'étais prêt à accueillir et à pardonner chacun de Mes bourreaux, s'ils s'étaient au moins tournés vers Moi le cœur contrit. Aucun ne l'a fait. Les ténèbres les avaient recouverts. Ils ne M'ont pas reconnu, tout comme beaucoup ne Me reconnaissent pas aujourd'hui dans la Sainte Eucharistie."
"Les outrages des fouets n'ont pas été faciles à supporter, mais Je M'étais abandonné à la Volonté de Mon Père. J'ai par conséquent supporté chaque coup pour la rédemption de l'humanité. Ces douleurs n'étaient rien à comparé de la douleur à la vue des cœurs de Mes persécuteurs. Leurs cœurs étaient des réceptacles remplis d'apathie, de haine et de dégoût. Combien aujourd'hui ne portent-ils pas dans leur cœur les mêmes esprits ?"
"Ma Mère a souffert mystiquement dans Son propre Corps chaque coup que Je subissais physiquement. Je ne pouvais pas La protéger de cette épreuve qui était une part amère de Ma Passion et de Ma Mort."
"A l'heure actuelle, ce sont les prières de Ses enfants consacrés qui soutiennent Ma Mère lorsqu'Elle regarde dans les cœurs des hommes. Ne La laissez pas tomber car Elle souffre beaucoup."

Jésus, 04.03.2003


"Je suis ton Jésus, né Incarné. Alors que cette journée s'achève, Je désire t'emmener plus profondément dans Ma confiance."
"Le Couronnement d'Épines dont J'ai souffert, aux mains de Mes bourreaux, avait une signification particulière. Chaque épine représentait le culte orgueilleux à un faux dieu dans les cœurs de Mes persécuteurs — de l'époque, d'aujourd'hui et à venir."
"Il y eut l'épine du faux dieu de la richesse qui pénétra le plus en profondeur. Cette épine fut suivie de très près par le faux dieu de la réputation. Puis ce fut le faux dieu de la beauté physique. Il ne faut pas que J'oublie l'épine du faux dieu de l'intellect."
"La Couronne d'Épines fut particulièrement difficile à supporter parce qu'elle reflétait fidèlement les erreurs dans le cœur des hommes. Pendant que Je souffrais avec amour dans Mon Cœur, Mes bourreaux M'attaquèrent avec une haine vénimeuse. Leur amour pour Dieu avait été remplacé par un amour propre désordonné. J'ai saigné pour eux."

Jésus, 11.03.2005


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Je suis venu aujourd'hui te parler du Portement de Ma Croix — un trajet qui M'a conduit au sacrifice des sacrifices. Humainement, il M'aurait été impossible de faire ce parcours car J'étais déjà très affaibli par les épreuves précédentes. C'est grâce aux prières de Ma Mère que J'ai pu tenir sous le poids de cette charge. J'ai fixé toute Mon attention sur les âmes qui réussiraient à passer les portes étroites du Paradis en raison de Mon sacrifice. Je ne pouvais penser à Moi-même. Les moments où J'étais le plus vulnérable aux attaques de Satan, pour rejeter ces épreuves, sont ceux que J'ai offerts au Père en faveur de ceux qui permettent à Satan de prendre leur place afin de débaucher autrui."
"C'étaient l'Amour Divin et la Miséricorde Divine qui avaient soutenu la Croix. Ce sont l'Amour et la Miséricorde qui viennent à la rescousse de chaque âme dans son cheminement vers le salut. Je suis ta force dans chaque tentation et faiblesse. Aie recours à Moi."
"Ne te focalise pas sur la croix et ses effets sur toi, mais sur les grâces qui accompagnent la croix et les effets positifs que ton abandon a sur le monde."

Jésus, 18.03.2005


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"En ce jour, il y a des centaines d'années de cela, le salut est monté sur la Croix. Oui, l'Amour et la Miséricorde, devenus un, ont souffert et sont morts pour tous et pour chacun. Ma douleur s'était grandement intensifiée quand J'ai vu Ma Mère Affligée. Aujourd'hui encore, vous pouvez consoler Ma Mère alors qu'elle se tient au pied de la Croix — car au Ciel, le temps et l'espace n'existent pas."
"Alors que J'étais suspendu agonisant, Ma consolation a été la connaissance de la dévotion de la Miséricorde Divine en ces jours qui sont les derniers ainsi que la propagation de la Confrérie des Cœurs Unis. La Confrérie ouvre la source de l'Amour Divin, qui est Mon Cœur, afin que tous la partagent. C'est par la connaissance des Chambres de Nos Cœurs Unis que les âmes seront assistées dans leur ascension vers la perfection et qu'elles pourront trouver et imiter l'Amour Divin."
"Je n'ai rien retenu au Calvaire. J'ai tout abandonné par amour pour les pécheurs. Chacun d'entre vous doit se décider à tout M'abandonner afin d'être libre de choisir le Saint et Divin Amour."
"Aucune des douleurs que J'ai souffertes sur la Croix n'a été trop grande, car J'ai contemplé le visage de l'humanité devant Moi. Je continue de souffrir quand Je vois un pécheur s'éloigner de Moi. Je vous implore — imitez l'Amour Divin et la Miséricorde Divine entre vous. Je Me pencherai vers vous de la Croix et Je vous aiderai."

Jésus, 25.03.2005 (Vendredi Saint)


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Après Ma mort sur la Croix, Je suis descendu en un lieu qui n'était ni l'Enfer ni le Purgatoire — un lieu où beaucoup M'attendaient : les patriarches, Moïse, Mon père adoptif Joseph, pour n'en citer que quelques uns. Avant de les libérer pour qu'ils entrent dans la gloire Céleste, J'ai chargé chacun d'eux de prier pour que Mon Amour et Ma Miséricorde soient connus en ces jours qui sont les derniers."
"Je leur ai demandé de prier pour la Révélation de la Miséricorde Divine et pour la Confrérie des Cœurs Unis — les deux véhicules de Mon Amour Divin et de Ma Miséricorde Divine. Je leur ai fait comprendre que ces véhicules de Mon Amour et de Ma Miséricorde convertiraient et sauveraient une multitude de gens avant Mon retour. Puis, Je les ai envoyés au Ciel."

Jésus, 26.03.2005 (Samedi Saint)


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Je viens accompagné aujourd’hui de plusieurs membres de la Cour Céleste afin d’approfondir ta compréhension de ces vérités — vérités que le monde n'a jamais entendues jusqu'à présent." (Saint Thomas d’Aquin, Sainte Catherine de Sienne, Saint Martin de Porres ainsi que de nombreux d’anges sont avec Jésus.)
"Quand tu Me vois, que tu vois Ma Mère, les saints ou les pauvres âmes, tu dis avoir des visions — des apparitions. En fait, c’est l’esprit de toutes ces personnes que tu vois. L’esprit est différent de l’âme et est différent du corps. Comme l’âme, il est éternel. C’est ainsi que Saint Joseph a accueilli Ma Mère au Ciel lors de Son Assomption. Son corps n’était pas au Ciel, mais son esprit s'était manifesté sous une forme physique pour La recevoir."
"L’esprit est la personnification de toutes les vertus que l’âme possède dans son cœur. Si le cœur s’ouvre au mal, alors l’esprit est lui aussi mauvais. C’est pour cela qu’il est très important de laisser le Saint Amour veiller sur le cœur. L’esprit est la porte vers l’âme éternelle."
"Tu feras connaître toutes ces choses, sans plus te préoccuper de la façon dont le Ciel te permet de voir au-delà de la sphère terrestre."
"Je te bénis."

Jésus, 07.07.2005


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Tous tes soucis sont au plus profond de Mon Cœur. Tu ne vois pas comment Je vais agir et tu ignores le résultat de la Volonté de Dieu pour toi. Tu ne regardes tes problèmes que dans une perspective humaine. L'inquiétude affecte ton esprit, tout comme le fait toute émotion négative. Je désire ta joie et ta paix. Garde tes soucis pour Moi. Je suis Celui qui te secours."

Jésus, 23.12.2005


"Je suis votre Jésus, né Incarné."
"Je suis venu vous aider à comprendre que tout comme le Cœur Immaculé de Ma Très Sainte Mère est l'exemple même de la Volonté Divine, c'est à juste titre que Son Cœur est un refuge dans chaque tourmente de la vie. Car quel abri plus sûr, plus sécurisant que la Volonté de Mon Père Éternel pouvez-vous trouver ? C'est au travers du Cœur de Mon Père — et subséquemment au travers su Cœur de Ma Mère — que vient chaque grâce, chaque ressource, tant dans l'épreuve que dans la victoire."
"Venez donc, comme des petits enfants, et abandonnez tout souci à l'abondante providence que le Ciel vous offre. N'ayez pas peur, mais tels des petits enfants abandonnez-vous entièrement aux bons soins du Ciel. Vous recevrez force, courage, sagesse ; en fait beaucoup plus que vous ne pouvez l'envisager avec vos limitations humaines — car Dieu est Amour."

Jésus, 10.07.2006


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Les missions de Mon Cœur sont tout acte d'amour que tu réalises par amour pour Moi. Souviens-toi comme tu aimais aider ton père dans le jardin quand tu étais petite, et comme tu cueillais des bouquets et dessinais pour ta mère. Tu faisais tout cela avec un amour pur d'enfant. Tout ce que tu fais pour Moi dans le même esprit est une mission de Mon Cœur."

Jésus, 15.07.2006


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Les missions du cœur sont les pensées, les paroles ou les actes, auxquels le libre arbitre a consenti, dans l'unique intention de Me témoigner de l'amour — de Me plaire — de chercher Mon approbation. C'est là la spiritualité d'un enfant qui ne cherche d'autre joie que de faire plaisir à son parent."
"Dans ces missions spirituelles, l'âme monte rapidement l'escalier de la sainteté. Elle est perfectionnée rapidement dans les vertus et admise dans les profondeurs de Mon Divin Cœur."

Jésus, 15.07.2006


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Enfant, dépose tout — chaque problème, chaque demande de prière — dans les tréfonds de Mon Divin Cœur. Là tout y est traité conformément à la Volonté Divine de Mon Père Éternel. Rien n'y est omis ni oublié. Rien n'y est insignifiant. Ce qui te préoccupe, Me préoccupe également. Toute solution est dans Mon Sacré Cœur ; rien ne reste sans réponse. La confiance — oui, la confiance d'un enfant — est ce qui retient toutes tes demandes de prières dans Mon Cœur. Si tu peux tout Me céder ainsi qu'au bien-être de Mon Cœur, alors Mes actions dans ta vie sont des plus profondes et des plus puissantes."

Jésus, 25.09.2006


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Je continue Ma conversation avec toi sur la confiance. Puisque c'est la « main de la confiance » qui retient tes demandes dans Mon Sacré-Cœur, J'agis rapidement, renforçant et soutenant la confiance que tu Me manifestes, en posant Ma Main Blessée sous ta main. Ainsi, nous agissons ensemble dans cet effort de confiance."
"Ton effort initial d'abandonner dans la prière chaque requête à Mon Cœur est solidement assuré par ta confiance en Ma Providence. Lorsque Je vois ta confiance, Je viens à ton secours et te soutiens par le mérite de Mes propres Blessures."

Jésus, 29.09.2006


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Demeure en Moi aujourd'hui. Ensemble, le défi et la paix deviendront un. Ensemble, nous explorerons les différents aspects de notre relation. Ne désire rien d'autre que cela. Je te guiderai, te faisant entrer et sortir de chaque situation — à chaque instant présent. Ainsi verras-tu la Volonté de Mon Père."

Jésus, 24.10.2006


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Dans l'humilité, cherche à n'être rien d'autre qu'une petite paille dans Ma mangeoire à Bethléem. Peut-être Ma Mère, soucieuse de Me réchauffer, te prendra-t-Elle pour te déposer sur Mon Cœur. Là, tu montes et descends à chaque battement de Mon Cœur, en parfaite synchronisation avec Mon Sacré Cœur, mais sans jamais attirer l'attention sur toi-même."
"C'est ainsi que tu devrais vivre, cherchant à Me réconforter, vivant en conformité avec Mon Cœur qui est l'Amour Divin, mais sans jamais chercher à te faire remarquer ni à te démarquer des autres."

Jésus, 28.11.2006


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Sois en paix. Lorsque ton cœur est en paix, il M'est facile d'en prendre pleinement possession. La paix vide ton cœur des préoccupations de ce monde afin que Je puisse y entrer et le remplir de tout ce que Je désire."
"C'est la raison pour laquelle Satan s'oppose à ta paix et tente de te troubler avec de multiples décisions, décisions qui n'ont aucun rapport avec le moment présent."
"Laisse-Moi te remplir d'Amour Divin."

Jésus, 14.03.2008


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Je suis dans tes oublis, tout comme Je suis dans chaque défaut humain, car Je suis au cœur de ton cœur. C'est Moi Qui t'aide à surmonter l'erreur par la Divine Providence de la Volonté de Mon Père. C'est Moi Qui te corrige et te conseille afin que tu retrouves le chemin qui te conduira à M'amener le plus d'âmes."
"Alors, ne perds pas le précieux moment présent en te préoccupant ou en te souciant des erreurs humaines. Confie-Moi tout, à Moi Qui amènerai le bien dans le monde à travers toi. Ainsi. l'instant présent est-il sanctifié."

Jésus, 29.04.2008


"Je suis ton Jésus, né Incarné."
"Je ne veux rien de ta part si ce n'est ton amour ; car dans ton amour se trouvent chaque vertu, l'acceptation de la croix, la docilité à chaque grâce et la Volonté de Mon Père. Dans ton amour pour Moi se trouve ta coopération avec chaque grâce qui t'est offerte. Grâce à ton amour pour Moi, tu es purifiée de l'iniquité et tu marches dans la lumière, la puissance et la vérité de la Volonté Divine. C'est ainsi que l'influence de Satan s'affaiblit et que tu deviens spirituellement forte."

Jésus, 19.05.2008


Merci de partager…


Recevez la Bénédiction Complète des Cœurs Unis de la Très Sainte Trinité
en Union avec le Cœur Immaculé de Marie


|   PLAN DU SITE   |   HAUT DE PAGE   |   CONFIDENTIALITÉ ET MODALITÉS D'USAGE   |
© 2010-2018 HOLY LOVE MINISTRIES (Ministères du Saint Amour)